Avoir une relation difficile avec son ado, cela arrive à tout le monde, même aux meilleurs d’entre nous. Si tu crains de ne pas arriver à entretenir cette relation difficile, ne t’inquiète pas, j’ai des solutions pour toi 😉

Ne pas écouter son ado

Même si tu en doutes parfois, tu as encore beaucoup à partager avec ton ado. Tu as ta part de sagesse à lui apporter, pour appréhender les changements du quotidien. Si tu l’écoutes vraiment, ton ado te demandera ton avis, quitte à ne pas le suivre 😉

Critiquer son ado de manière excessive

Ok, c’est ton rôle d’apporter un maximum d’enseignements à ton enfant. Le faire avec modération, indulgence et fermeté, te facilitera la tâche. Ton ado est déjà critiqué au quotidien :

  • par ses enseignants, ou au moins certains d’entre eux. En effet, comment se fait-il que tout à coup, il mette sur son profil Facebook : « J’ai jamais rien compris au maths  » , alors qu’il a toujours eu 15 de moyenne jusqu’à cette année ?
  • par ses pairs : le mode « Je te clashe  » est le mode d’expression quasi permanent.

A la maison, pourquoi maintenir ce climat de critique ? Un havre d’acceptation et de paix, cela ne fait pas de mal. Je sais, c’est parfois difficile…

Harceler son ado avec des questions

Selon Philippe Jeammet :

« Le paradoxe, c’est que l’ado a besoin de recevoir mais ce qu’il reçoit est ressenti comme une intrusion, voire une relation de dépendance, d’où ses vives réactions et ses comportements d’opposition » .

On en revient à la fameuse devise de l’adolescence : « Ni trop près, ni trop loin » .
Comment trouver le juste équilibre ?

Cela est différent d’un parent à l’autre, d’un enfant à l’autre dans la même fratrie. Il faut apprendre à jongler avec la personnalité de chacun.

Comment écouter sans poser de questions ? Quand tu poses une question à ton ado, tu as le droit de t’assoir et d’attendre sa réponse, avant de poser une autre question, même si tu es pressé de savoir… Car si toi, dans ta tête, tu as déjà répondu à la question, ton ado ne l’a pas fait.

Faire des pauses dans la conversation ou dire : « Ok, je peux attendre » , ou :  » Je t’écoute » , permettra à ton ado de rassembler ses idées, le mettra en confiance, et vous mènera à une vraie conversation.

Il se peut aussi qu’il n’ait pas envie de répondre.

Se plaindre de son ado en public et en sa présence

De nombreux parents se plaignent de leur enfant à leurs amis, à leur famille, en sa présence. Si ton ado entend sans arrêt qu’il te « pourrit la vie » , mets-toi à sa place … Il va remplir sa mission et te dire : « Puisque tu dis à tout le monde que je fais tout de travers, je t’obéis » . Même si ce genre de réflexion vous parait énorme et inventée, c’est pourtant du vécu 😉

Mettre des étiquettes sur le comportement de son ado

« Tu es fainéant, tu ne veux jamais vider le lave-vaisselle » .
« Tu ne me rends jamais service, tu ne m’aides pas à préparer le repas » .

Le cerveau de ton ado est en plein développement.
Grâce à lui, ton ado fait un travail incroyable :

  • il va en cours,
  • il progresse dans un nouveau sport,
  • il apprend son texte pour l’atelier théâtre,
  • il se met en valeur sur les réseaux sociaux (oui, c’est important),
  • il apprend à utiliser de nouvelles applications de création musicale,
  • il décide de sa prochaine sortie entre amis,

Alors, s’il n’a pas rangé ses chaussures qui trainent dans l’entrée, cela fait-il de lui un « tire-au-flanc  » ?

Mal choisir ses batailles avec son ado

« Tiens-toi droit« .
« Assied-toi bien« .
« Finis ton assiette« .
Le repas est censé être un bon moment passé en famille. Oui… mais cela m’énerve quand même !

« Fais tes devoirs » .
« Ne te couche pas trop tard« .
« Lâche ton téléphone » .
Pose-toi la question :  » Cette bataille vaut-elle la peine que je me donne ? » . Ton adolescent a tant de problématiques auxquelles il doit faire face…
Comme toi, il ne peut pas tout faire en même temps, et progresser rapidement sur tous les fronts.
Si tu lui laisses faire ses choix dans la plupart des domaines, il sera plus à même d’écouter ton point de vue sur des sujets importants.

S’attendre à un résultat immédiat

On attend parfois de nos enfants énormément : plus que de notre conjoint ou de nous-même. Il serait bénéfique de laisser à ton ado le temps de prendre en compte ta demande, de l’assimiler, et de la mettre en pratique.

Etre sans cesse méfiant

Si tu t’attends au pire, ce « pire » a plus de chance d’arriver.
Tu colles une étiquette à ton ado : « Mais qu’est-ce qu’il va encore inventer ? » .

Même s’il te faut rester vigilant, cela est possible sans pour autant nuire aux bonnes relations.
Tu peux observer ton ado, et lui rappeler si besoin qu’il se met en danger.

Etre avare d’excuses

Dire sincèrement « Je suis désolé » , ne fera pas de toi un parent laxiste ou démissionnaire. Chaque sanction ou hurlement injustifié est une « pierre à l’édifice » .
Quel édifice ? Le mur que tu construis entre ton enfant et toi. Le regret et le pardon peuvent enlever les briques de ce mur.

Je dis souvent « Je suis désolée » à mes ados. Les premières fois, ils m’ont répondu : « C’est pas grave, j’ai l’habitude » . Je leur ai alors répondu que cette (mauvaise) habitude ne me convenait pas et que j’étais bien décidée à en changer. Si tu lui montres l’exemple, ton ado prend ainsi l’habitude de s’excuser facilement et rapidement.

Donner à ton ado l’impression qu’il n’est pas important

Ton ado n’est pas un objet qui s’ajoute à ta liste de possession, avec ton téléphone portable, ta voiture, tes amis, tes activités sportives, ton travail. Le temps passé avec ton ado est beaucoup moins long que pendant son enfance. Ce temps est précieux, il doit être pris en pleine conscience. Ton ado a besoin de savoir qu’il compte pour toi. De ce fait, sa relation avec toi prendra de l’importance.

Chipoter sur l’apparence de ton ado

A partir d’un certain âge, vers 12-13 ans, tu dis peut-être encore régulièrement à ton ado de :

  • Prendre sa douche,
  • Se coiffer,
  • Se brosser les dents,
  • Manger cinq fruits et légumes par jour.

Mais POURQUOI ? Après tout, les autres membres de la famille le font sans qu’on ait à le leur rappeler.

Favoriser la responsabilisation d’un ado et sa propre prise en charge est plus bénéfique que des rappels ou reproches :
« Je t’ai acheté des nouveaux rasoirs jetables » au lieu de « Tu penses te raser un jour ? » .
« Dans le frigo, il y a de quoi se faire une belle salade » au lieu de « Tu vas devenir obèse à force de manger des pizzas » .
« Je sors faire une ballade, c’est le temps idéal  » au lieu de « Tu vas encore rester enfermé toute la journée ? » .

Comparer son ado aux autres ados

Il peut parfois te paraitre difficile de ne pas parler :

  • de la fille du voisin, qui travaille sur les marchés le dimanche, pour avoir son propre argent de poche, elle.
  • du cousin qui a eu la mention « Très Bien » au bac…, lui.

Pour éviter cela, rappelle-toi à quel point cela t’exaspère :

  • Quand ton conjoint te compare à sa belle-sœur, qui a eu la volonté de perdre 10 kilos en 6 mois,
  • Quand ta mère te rappelle que ton cousin a eu une promotion à son travail car il bosse très dur et sait se mettre en valeur.

Tu visualises ?

S’attendre à des prouesses de ton ado au sport, à la danse, en musique

Quand ton enfant démarre son morceau par des fausses notes à son examen de piano, OK, tu te sens un peu mal. Mais après tout, tu ne te sens pas plus mal que ton enfant, qui a eu le courage de se confronter à cette épreuve. Et si ton ado arrive avant-dernier à son tournoi de tennis de table, est-ce un problème ? Quelles que soient ses performances, tu aimes ton ado. Même si tu attends beaucoup de ton ado, privilégier le lien que tu as avec lui est bien plus constructif que lui mettre, vous mettre, la barre trop haute. Tu l’as constaté, l’adolescence est éreintante et mouvementée, par :

  • De la musique et des rires,
  • Des conversations profondes,
  • Des activités spontanées,
  • Des blagues,
  • Des rêves.

Alors, profitons-en, nous parents, nous enfants. Dis-moi dans les commentaires comment tu en profites au quotidien 🙂

Crédits photographiques : Arieth

Partages

Pin It on Pinterest

Partages