5 points pour une rentrée zen avec mon ado

Crédits photo : Ste­fan Schweihofer

Peut-être le stage “Médi­ta­tion facile” que j’ai sui­vi cet été a‑t-il por­té ses fruits ?
Le fait est que cette année, la ren­trée des classes de mes ados ne m’a pas lais­sée com­plè­te­ment épui­sée phy­si­que­ment et émo­tion­nel­le­ment. Si cela peut t’ai­der pour ta ren­trée zen , ou dans ton quo­ti­dien avec tes ados, je te livre mon ana­lyse en 5 points.

Une rentrée zen : objectif sérénité

L’an der­nier, mon fils aîné entrait en Seconde et était ravi de quit­ter le col­lège. J’é­tais cen­sée ne pas m’in­quié­ter, puisque je connais­sais les “7 astuces pour une bonne tran­si­tion entre le col­lège et le lycée”. Mais j’a­voue avoir un peu pété les plombs devant cer­taines inco­hé­rences dans l’or­ga­ni­sa­tion du lycée.
Avec du recul, je me rends compte que j’ai sur­tout mélan­gé mes angoisses per­son­nelles avec les faits réels :

  • “Et si ce lycée de sec­teur était aus­si médiocre que ce que beau­coup d’autres parents semblent croire ?”
  • “N’au­rions-nous pas dû cher­cher un appar­te­ment plus près des trans­ports en commun ?”
  • “Et si cette classe était la pire de tout ce qui est supportable ?”

Oui, comme tous les parents, je ne suis pas parfaite 😉

Cette année, pas ques­tion de mon­ter dans les tours !
J’ai donc veillé à mettre de côté tous les sujets sus­cep­tibles de m’an­gois­ser.
Comme la reprise de mon tra­vail, mon entre­tien de déve­lop­pe­ment pro­fes­sion­nel pré­vu à la mi-sep­tembre, les ins­crip­tions aux clubs de sport, les pro­blèmes avec notre ancien pro­prié­taire, cette ten­di­nite qui me gêne pour mar­cher, les deux kilos que j’ai repris cet été, l’or­thop­tiste que je n’ar­rive pas à joindre, la san­té défaillante de mon oncle, le stage de 3e, mon acti­vi­té sur ce blog … j’en passe et des meilleures 😉

A chaque jour suffit sa peine

Qui dit ren­trée, dit aussi :

  • réunion orga­ni­sée par les éta­blis­se­ments sco­laires pour les parents, afin de leur pré­sen­ter l’an­née à venir,
  • réunion des asso­cia­tions de parents d’é­lèves, qui per­mettent de récol­ter de pré­cieuses infor­ma­tions et de par­ti­ci­per à la vie de l’établissement,
  • ache­ter les four­ni­tures sco­laires manquantes,
  • rem­plir les dos­siers admi­nis­tra­tifs,
  • etc.

Et plus tu as d’en­fants, plus tu as de réunions, sou­vent à 18h, un peu tôt par rap­port à la fin de ta jour­née de travail.

Donc, chaque jour, je me concentre sur ce qui doit être ren­du abso­lu­ment le len­de­main, à l’aide d’une micro-liste, (comme l’ins­crip­tion à la can­tine).
Demain est un autre jour ; l’a­chat de nou­velles chaus­sures de sport peut attendre quelques jours.

Pour une rentrée zen, sachez déléguer

Il manque des four­ni­tures sco­laires ; il faut un cer­ti­fi­cat médi­cal pour le sport ; le fri­go est vide …
Si tu as ten­dance, comme moi, à vou­loir tout gérer, tu vas finir la semaine sur les rotules.

Demande à ton conjoint de faire les courses de ren­trée, à un ami de te dépan­ner d’un pro­tège-cahier orange ou d’un cahier 24×32 petits car­reaux sans spi­rale.
Pro­pose à ton ado d’al­ler choi­sir et ache­ter les piz­zas du dîner au super­mar­ché du coin.

Ne gère pas tout !

Avoir confiance et lâcher prise

Aie confiance en toi et sur­tout, en ton ado.
Tout va bien se pas­ser, et d’ailleurs, c’est en mon­trant ta confiance à ton ado que tu le res­pon­sa­bi­li­se­ras.
Oui, cela peut paraître dif­fi­cile, mais une fois qu’on l’a fait, on en tire une grande satisfaction 😉

J’ai deman­dé à mon fils de pas­ser à l’in­fir­me­rie du col­lège le jeu­di matin pour récu­pé­rer les papiers de renou­vel­le­ment de son PAI (Pro­jet d’Ac­cueil Indi­vi­dua­li­sé).
Quand je les lui ai deman­dés le jeu­di soir, il avait oublié 😉
Au lieu de déci­der de m’en char­ger, je lui ai pro­po­sé de trou­ver lui-même un moyen de s’en rap­pe­ler pour le len­de­main matin … Il a déci­dé de mettre un post-it dans son cahier de fran­çais, et cela a fonc­tion­né.

L’an der­nier, j’a­vais pro­po­sé une astuce à ma famille pour posi­ti­ver la ren­trée. Mes enfants avaient aimé l’i­dée mais pas la for­mu­la­tion. Ils n’ai­maient pas rem­plir le tableau.
J’ai lâché prise, et je ne m’en for­ma­lise plus, car c’est en agis­sant, en pour­sui­vant les acti­vi­tés ini­tiées pen­dant l’é­té, que je leur montre l’exemple.

Rire et se réjouir avec ton adolescent

Rien de mieux que des petits (ou grands) moments de détente, mal­gré les emplois du temps char­gés.
Une soi­rée piz­za et “Ciné­ma à la mai­son” pour fêter le week-end par exemple.
J’ai même fait un petit stage “cana­pé – rigo­lade” dans l’après-midi.

J’ai un peu per­du mon calme same­di matin, mais je me suis réjouie de le retrou­ver en chan­geant mes habi­tudes 😉
Je me réjouis aus­si de ce que j’ai accom­pli au cours de l’an­née écou­lée, des dif­fi­cul­tés que j’ai sur­mon­tées, et des belles expé­riences qui m’at­tendent.
Notam­ment, conti­nuer d’é­lar­gir ma pas­sion de la musique à la pra­tique de la gui­tare basse 😉

Voi­là pour cette ren­trée, j’es­père que cet article t’ai­de­ra à bien la vivre, et n’hé­site pas à par­ta­ger tes astuces ou expé­riences dans les commentaires 😉

Bienvenue sur Adolescence Positive !

Photo de Carole Levy

Vous êtes parent, édu­ca­teur ou ani­ma­teur. Vous vous inté­res­sez par­ti­cu­liè­re­ment à la période de l’a­do­les­cence… Vous êtes au bon endroit !

Je m’ap­pelle Carole Levy et je par­tage avec vous mes appren­tis­sages, mes expé­riences et mes connais­sances.

Pour savoir pour­quoi et com­ment, je vous l’ex­plique dans “A pro­pos.”

Articles qui questionnent

2 Commentaires 

  1. Saldana

    Super Carole !
    J’aime ton blog, tes articles parce que tu es franche !
    Tu pro­poses quelque chose et si ça n’a pas mar­ché, tu le dis, sans inven­ter que ta pro­po­si­tion a été magnifique.
    A ce sujet, dans ton article sur les 5 points pour être zen, tu men­tionnes “Mes enfants ont aimé l’idée de rem­plir un tableau pour mieux orga­ni­ser les tâches mais pas la for­mu­la­tion. J’ai lâché prise, et je ne m’en for­ma­lise plus, car c’est en agis­sant, en pour­sui­vant les acti­vi­tés ini­tiées pen­dant l’été, que je leur montre l’exemple.” Tu veux dire que tu as fait ton propre plan et tu l’as fait sans leur men­tion­ner ou tu as fait un tableau personnel ?

    Mer­ci d’a­vance de ta réponse.
    Maya

    Répondre
    • Carole Levy

      Mer­ci Maya pour ton retour si positif 🙂
      En effet, quand ça ne marche pas pour moi sur le long terme, je le dis, mais je pré­sente quand même l’as­tuce, car elle peut fonc­tion­ner pour d’autres.
      Quand je dis que j’ai lâché prise, c’est que j’ai accep­té que mes ados n’ac­crochent pas à cette méthode que je trou­vais géniale, mais eux avaient soit la “flemme” de rem­plir le tableau, soit trou­vaient, que ça leur met­tait la pres­sion, soit qu’ils n’en avaient pas besoin pour le faire.
      Pour ce qui est du tableau, je trou­vais (ce n’est que mon point de vue) que le faire sans eux c’é­tait moins drôle, donc j’ai arrê­té de l’af­fi­cher, mais tous les jours (ou presque), je leur raconte cer­tains aspects de ma jour­née : “Aujourd’­hui, j’ai tra­vaillé tel mor­ceau au pia­no avec telle per­sonne. La répé­ti­tion s’est bien passé”.
      A bien­tôt sur Ado­les­cence Positive.

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest