Pour écrire cet article, j’ai comme d’habitude rassemblé des informations sur le sujet élever son ado avec simplicité. Je me suis plongée dans la littérature dédiée à « L’art de la simplicité » … mais je n’arrivais pas à démêler mes idées pour aborder le sujet « à ma sauce » .

Quand Guillaume, du blog « Santé des Enfants et Environnement  » m’a proposé de participer au laboratoire d’idées « Vers un monde meilleur « , sur le thème du mois « Retrouver une certaine simplicité « , devinez quoi, je suis mise à cogiter… Je vous invite à découvrir l’article de Guillaume «  Comment un environnement minimaliste peut favoriser la santé des enfants  » .

Tout simplement, oui encore ce mot «  simplement « , je ne m’étais pas posée pour m’écouter, envahie par toutes les informations recueillies. N’est-ce pas un peu le genre de situations vécues au quotidien par chacun d’entre nous ?

Je me souviens de ma première « formation qualité  » en entreprise en … 1997, au siècle dernier donc. J’avais surtout retenu à l’époque le slogan « Trop de qualité tue la qualité  » .

Nous en discutions hier soir à table avec nos deux adolescents : il est possible d’appliquer cette formule à (presque) tout. « Trop d’information tue l’information » , « Trop de thon en boite tue le thon » , « Trop d’amour tue l’amour  » . Chacun peut interpréter la formule à sa manière.

Ah, je m’égare… retrouvons notre sujet, la simplicité.

Comment « faire simple » quand on élève un adolescent ? Voici la véritable question à se poser, le grand défi à relever !
Parce qu’un adolescent, par définition, se pose des questions, s’emballe, remet en question ce qu’il vient d’apprendre … Bref, un « tumulte » à domicile.

Je vous propose de vous focaliser sur les trois axes suivants :

  • Restez centré sur vos priorités et vos valeurs.
  • Posez-vous la question de l’authenticité de vos actes ou décisions.
  • Préférez la souplesse à la psychorigidité pour élever votre adolescent.

Ainsi, vous aiderez votre adolescent à s’approprier ces habitudes.

Restez centré sur vos priorités et vos valeurs

En ce début de 21e siècle, les parents souhaitent apporter à leurs enfants une bonne santé, une éducation de qualité, un environnement quotidien épanouissant, une alimentation saine.

Tout comme vos voisins et amis (vive le co-voiturage !), vous inscrivez tous les ans votre enfant à une multitude d’activités extra-scolaires : football, école de musique, judo, danse, théâtre, arts plastiques, etc.

Aussi, avec la participation active des grand-parents, amis, oncles et tantes, la chambre de votre adolescent est remplie de vêtements, de livres, de jeux, de gadgets, d’éléments de décoration. Vous n’arrivez plus à poser un pied sur le sol (voir article : « Les enjeux liés au chaos de la chambre de votre adolescent » ).

Tout comme vous, votre adolescent est submergé par :

  • trop d’affaires,
  • trop de choix,
  • trop d’informations,
  • trop de rapidité.

Il est temps de faire le point et de vous poser des questions de ce type :

  • Doit-on privilégier l’être ou l’avoir ?
  • Peut-on choisir des cadeaux symboliques et créatifs, au lieu d’objets coûteux et « dans l’air du temps » ?
  • Comment accepter les crises et apprendre à les gérer, pour accéder à de nouvelles étapes de vie ?
  • Comment passer plus de temps « ensemble » ?
  • Suis-je en train de négliger mes obligations (devoirs, paperasses, rendez-vous, etc.) ?
  • Le mieux n’est-il pas l’ennemi du bien ?

Posez-vous la question de l’authenticité de vos actes ou décisions

  • Favorisez une consommation éclairée plutôt qu’une consommation impulsive, voire compulsive.
  • Encouragez votre enfant à faire ses choix selon ses goûts propres, non selon les canons de la mode. Un adolescent peut avoir du mal à définir ses goûts, et pourra par facilité avoir tendance à suivre les goûts de ses amis, donc du marketing de masse.
  • Evitez le poids du trop-plein : informations en flux continu difficiles à gérer et à rationaliser. Votre adolescent a besoin de moments de calme pour réfléchir et évacuer ses tensions.
  • Quand vous hésitez sur une décision à prendre vis-à-vis de votre adolescent, posez-vous ces deux questions :
    • Que vais-je lui enseigner par ce choix sur le long terme ?
    • Dans quel but est-ce que j’agis de la sorte, et pour obtenir quoi ?

Préférez la souplesse à la psychorigidité pour élever votre adolescent

Vous avez probablement dans votre entourage une ou deux personnes psychorigides. Même si elle constitue une forme de protection, la psychorigidité est un comportement nuisible.

Votre adolescent rencontre parfois parmi ses enseignants ce type de personnes. Il doit alors céder, avec un profond sentiment d’injustice. Si céder n’est pas son genre, il va tenir tête et en subir les conséquences.

Il est donc nécessaire de ne pas être psychorigide à votre tour, mais de faire preuve de souplesse, même si le yoga et vous, cela fait deux.

Il n’est pas pour autant souhaitable de dénigrer un professeur… Il s’agit de favoriser l’écoute, le dialogue avec votre adolescent, pour comprendre ce qui lui est demandé, et le reformuler. Par exemple :

« Si j’ai bien compris, tu es convoqué en conseil de discipline parce que tu as dit  👿 à ton professeur de Sciences Physiques ? »

Chacun sa simplicité

Les vacances de la Toussaint approchant, j’ai cherché une destination d’escapade en famille… pour réaliser en fin de comptes (financier et psychologique), que cela était une source de complications.

Le mois de septembre nous a tous mis à plat… En restant à la maison, nous pourrons trouver le temps pour nos obligations, nos loisirs et notre détente.

Des exemples :

Même si tous les chemins mènent à Rome, certains sont plus simples que d’autres, mais pas moins intéressants. Chacun de nous peut définir sa propre simplicité, ses valeurs, ses priorités.

Et vous, que comptez-vous faire cette semaine pour simplifier votre quotidien avec votre adolescent ?

J’ai hâte de lire vos partages dans les commentaires…

Sources :

Crédits photographiques : Gabriela Janku

Partages

Pin It on Pinterest

Partages
%d blogueurs aiment cette page :