fbpx

Depuis quelques jours, vous entendez parler de Pokemon Go et des prises de risques induites pour vos enfants. Voici un rapide aperçu sur ce que vous, parents, devez savoir sur ce jeu, et des astuces pour que votre adolescent, puisque qu’il y jouera probablement, le fasse sans risque.

J’ai pensé écrire cet article suite à une réaction d’un lecteur à mon article « Encouragez votre adolescent à ne pas rester enfermé tout l’été (devant ses jeux vidéo) » . Ce lecteur posait la question : « Pokemon Go, est-ce que ça compte pour une sortie ? » .

Qu’est-ce que Pokemon Go ?

« Pokemon Go » est un jeu vidéo pour smartphone, utilisant ce qu’on appelle « la réalité augmentée » . Ce que vous voyez quand vous jouez ressemble au monde qui vous entoure, mais ce monde a été « augmenté » , avec dans ce cas des petites créatures fantastiques, les « Pokemons » .

Je suis un peu « trop vieille » pour avoir connu enfant « Pokemon, attrapez-les tous ! » , mais mes enfants ont collectionné des « cartes Pokemon » avant même de savoir lire. Donc je connais un peu Pikachu, Salamèche, Aspicot, Chetiflor, Dracolosse et Magicarpe…

« Pokemon Go » est basé sur le jeu vidéo original « Pokemon » sorti dans les années 1990. En rédigeant cet article, j’ai d’ailleurs appris que « Pokemon » était l’abréviation de « Pocket monster » soit « Monstre de poche » 😉

Comment ça marche ?

Après téléchargement sur téléphone portable, « Pokemon Go » utilise l’appareil photo et le GPS du Smartphone pour modéliser une vue de l’environnement du joueur. Selon les paramètres choisis, la visualisation sera « réelle » ou « animée » . Si le joueur descend les « Champs Elysées » , il voit cette avenue. Si le joueur est au parc de la tête d’or à Lyon, il le visualise sur son téléphone. Vous situez ?

Le jeu augmente alors cette visualisation avec des personnages « Pokemon » , qui sont « placés » dans le décor à l’aide du GPS. Tous les joueurs voient les mêmes personnages, l’objectif étant de les découvrir et de les attraper : « Attrapez-les tous ! Gotta catch’em all » .

Mises en garde élémentaires

Comme l’envoi de SMS, « Pokemon Go » peut distraire les joueurs du monde réel. La réalité augmentée ne montre pas en temps réel l’environnement du joueur. Cela signifie qu’il n’y a aucune « vraie voiture » ou « vraie personne » , ni aucun « danger réel  » sur l’écran animé de « Pokemon Go » . Vous avez déjà entendu parlé de joueurs victimes ou déclencheurs d’accidents de la route, de violation de propriété privé, de joueurs entrant en collision, victimes de racket ou faisant des découvertes macabres.

  • Rappelez à votre adolescent qu’en jouant à « Pokemon Go » , il doit être attentif en permanence à son environnement. Un joueur doit regarder où il marche avec ses propres yeux, pas à travers l’interface du jeu.
  • Expliquez à votre adolescent que certains personnages peuvent se trouver dans des endroits dangereux. Si le « Pokemon eau » Léviator se trouve derrière une cascade, pas la peine d’escalader la barrière de sécurité pour l’atteindre 😉
  • De toute évidence, votre adolescent ne doit jamais jouer à « Pokemon Go » en conduisant.

Questions relatives à la sécurité

Vie privée

Comme d’autres applications utilisant le GPS, « Pokemon Go » connaît bien les déplacements des joueurs. D’après la politique de confidentialité du fabricant, « Pokemon Go » peut collecter votre adresse électronique, votre adresse IP, votre historique Web récent, votre nom d’utilisateur et votre géolocalisation.

Google

Les joueurs qui s’enregistrent sur « Pokemon Go » avec un compte Google autorisent sans s’en rendre compte, l’accès à presque toutes leurs données de compte Google. Typiquement, quand vous enregistrez un compte sur Facebook ou Twitter, seulement des informations « de base » sont disponibles via l’application. Ce n’est pas le cas avec « Pokemon Go » , en particulier pour vos données Google. « Pokemon Go » peut avoir accès à vos données Gmail, Google Drive, Google Maps, Google Photos.

A l’heure où je rédige cet article, la société Nintendo a trouvé une parade à ce problème, mais les joueurs doivent se désinscrire, puis s’enregistrer à nouveau.

Rappels de sécurité

  • Demandez à votre adolescent de vérifier ses paramètres de confidentialité sur « Pokemon Go » . Aller sur « Paramètres » , faites défiler vers le bas pour trouver l’application « Pokemon Go » .
  • Faites comprendre à votre enfant que ce jeu suit à la trace et en permanence le déplacement des joueurs. Beaucoup d’applications utilisent des données de géolocalisation, y compris des plates-formes de réseaux sociaux, comme « Snapchat » et « Instagram » . La plupart du temps, vous pouvez supprimer une « autorisation d’accès aux données de localisation » en continuant à utiliser la plupart des fonctionnalités d’une application. Ce n’est pas le cas pour « Pokemon Go » .

Que faut-il savoir de plus ?

« Pokemon Go » peut être un raz-de-marée !

Pour démarrer facilement une conversation avec votre adolescent à propos de « Pokemon Go » , demandez-lui de vous montrer comment ça marche. Partagez avec lui ce qui lui plait dans ce jeu. Ce sera aussi l’occasion de parler avec lui de vos préoccupations.

En ce qui me concerne, mon fils aîné n’a pas encore « internet 3G » sur son téléphone portable, suite à un choix convenu ensemble (voir article « Acheter son premier téléphone portable à votre enfant » ).

Mais je suis bien consciente qu’il nous faudra évoluer, mais ensemble.

Qu’en est-il chez vous ?

Crédits photographiques : Christelle Neko

Partages

Pin It on Pinterest

Partages
%d blogueurs aiment cette page :