fbpx

Enfant hypersensible

Enfant hypersensible ?
J’ai été amenée à penser que mes enfants, maintenant des ados, sont des personnes hypersensibles, comme 15 à 20 % de la population, pour au moins trois raisons :

  • Ils ont tendance à apprendre et comprendre avec facilité, mais ont cependant l’impression de ne jamais pouvoir y arriver. Cela a commencé dès le CP avec les devoirs à la maison : « Je n’y arriverai jamais, c’est trop dur ! » .
  • Dans la cour de récréation en maternelle, mon fils aîné avait tendance à rechercher la présence rassurante des adultes, nouant difficilement des liens avec les autres enfants.
  • Pendant les récréations, mon fils cadet s‘isole dans la cour du collège, avec un livre. Il ressent le besoin de moments de calme au milieu de ses journées très stimulantes. La médiatrice l’a convoqué dans son bureau pour lui demander si son isolement était dû à des conflits avec d’autres élèves. Il lui a répondu que non et qu’il est heureux isolé.

Vingt-trois questions sur l’hypersensibilité de votre enfant

dur-empilement-vaisselleNul besoin de vous mettre martel en tête avec des auto-dénigrements du style « C’est de ma faute si mes enfants sont hypersensibles » ou « Ils sont comme moi et de toutes façons ils vont galérer » .
Car ils sont tout simplement… comme eux-mêmes.
Etre hypersensible peut devenir un atout, je vous dis pourquoi et comment dans mon article Transformez l’hypersensibilité de votre enfant en force : les cinq recommandations.

Tout d’abord, j’ai déniché pour vous ce questionnaire à destination des parents, mis à disposition par le Docteur Elaine Aron, sur le site hsperson.com

Pour chacun des vingt-trois items, je vous demande de vous poser sincèrement la question :

  • Est-ce « vrai » ?
  • Est-ce « un peu vrai » ?
  • Est-ce « faux » ?

Voici la traduction de ce questionnaire, lisez-le tranquillement et vous pourrez télécharger la version imprimable à la fin l’article.

J’ai relevé trois types de sensibilité :

  • les interactions avec les autres,
  • le corps,
  • le mental.

interactions-continentsLes interactions avec le autres :

Question 1 : Mon enfant sursaute-t-il souvent ?

Question 2 : Mon enfant déteste-t-il les grosses surprises ?

Pour ses treize ans de mon fils, je lui ai trouvé un cadeau très original. Je lui ai dit que ce jour-là, je l’emmènerai dans un endroit inattendu pour quelque chose qui allait le surprendre. Il a tellement angoissé que je lui ai dit la veille pour qu’il se « prépare » .

Je vous en parle dans un prochain article.

Question 3 : Mon enfant apprend-il mieux d’une remontrance ferme que d’une punition sévère ?

L’attention de votre ado se focalisera sur la punition sévère, qu’il jugera la plupart du temps injuste. Une remontrance ferme l’engagera à se remettre en cause.

Question 4 : Mon enfant semble-t-il lire dans mes pensées ?

Question 5 : Mon enfant repère-t-il la moindre odeur inhabituelle ?

Première phrase en rentrant du collège : « Ça sent bizarre » .

Question 6  : Mon enfant a-t-il du mal à s’endormir après une journée très remplie et excitante ?

Question 7 : Mon enfant est-il perturbé face aux grands changements ?

Question 8 : Mon enfant remarque-t-il la détresse de son entourage ?

Question 9  : Mon enfant préfère-t-il les jeux calmes ?

Question 10  : Mon enfant se sent-il mal à l’aise dans des lieux bruyants ?

Je propose régulièrement à mon fils de l’emmener en concert voir un groupe de rap qu’il écoute beaucoup, mais il préfère les écouter à la maison.

Question 11  : Mon enfant remarque-t-il les moindres changements chez les personnes et dans l’agencement des lieux ?

Question 12 : Mon enfant réussit-il moins bien une épreuve quand une personne qu’il ne connait pas est présente ?


Le corps :fille-visage

Question 13 : Mon enfant se plaint-il des vêtements « qui grattent » , des coutures à l’intérieur de ses chaussettes, de l’étiquette du tee-shirt ?

Mon fils arrache régulièrement l’étiquette de ses vêtements, et les déchire, alors qu’il sait très bien manier une paire de ciseaux.

Question 14 : Mon enfant veut-il se changer dès que ses vêtements sont humides ou avec du sable ?

Question 15 : Mon enfant est-il très sensible à la douleur ?

Question 16 : Mon enfant s’assure-t-il de sa sécurité avant de monter en hauteur ?


Le mental :

engrenages-tete-silhouetteQuestion 17 : Mon enfant a-t-il un vocabulaire et une conversation très élaborés pour son âge ?

Question 18 : Mon enfant a-t-il le sens de l’humour ?

Question 19 : Mon enfant est-il très intuitif ?

Question 20 : Mon enfant pose-t-il beaucoup de questions ?

Question 21 : Mon enfant est-il perfectionniste ?

Question 22 : Mon enfant pose-t-il des questions profondes et stimulantes ?

Question 23 : Mon enfant ressent-il les choses profondément ?

Vous voici à la fin des vingt-trois questions !

Télécharger le questionnaire sur l’hypersensibilité

Pour faciliter vos réponses à ce questionnaire, je vous propose de le télécharger :

Questionnaire à imprimer chez vous, afin d’y répondre à votre rythme

Si vous avez répondu « vrai » ou « un peu vrai » à treize (ou plus) de ces vingt-trois questions, votre enfant est probablement hypersensible.

Mais vous savez quoi ?
Ce n’est pas une maladie, et encore moins une maladie grave.
C’est juste un tempérament. Le tempérament hypersensible, au même titre que les autres, le tempérament nerveux ou le tempérament idéaliste par exemple, doit être accepté par la personne hypersensible elle-même et par son entourage.

Vous pouvez aider votre enfant à transformer son hypersensibilité en force, et ainsi mieux la vivre au quotidien.

Vous trouverez dans cet article des pistes pour le faire : Transformer l’hypersensibilité de votre enfant en force, en cinq recommandations.

Crédits photo : Splitshire, Peggy et Marco Lachmann-Anke, Gerd Altmann, Petra.

Partages

Pin It on Pinterest

Partages
%d blogueurs aiment cette page :