fbpx

Je suis passée par là. Nous y passerons tous pour la plupart d’entre nous : l’entrée au collège de notre cher bambin, qui mesure quand même 1m60 et se chausse en pointure 42. Votre enfant va devoir gérer un grand changement.

Vous constaterez une modification dans son comportement : la fluctuation.
Votre adolescent va osciller :

  • entre une forte demande d’indépendance « C’est bon, pas la peine de m’amener » et une attitude très dépendante  » Je suis en retard tu peux m’amener ? » ,
  • entre une grande compétence et des attitudes puériles,
  • entre raisonnable et irrationnel,
  • entre désagréable et adorable.

Son monde intérieur est en pleine réorganisation, et cela va prendre du temps à se mettre en place.

Lui offrir votre aide

aideVotre enfant a besoin de votre aide sur son chemin vers l’indépendance. Il doit faire face à de nouvelles attentes. Apprenez-lui à faire les choses tout seul, et à apprécier son autonomie.

 

Comprendre qu’il ne s’agit pas de vous

Les choses n’iront pas toujours « comme sur des roulettes » .

Il vous sera alors difficile de ne pas prendre à votre compte son anxiété, son angoisse, sa colère ou sa douleur. Mais grandir et acquérir une confiance en soi passe par apprendre à se « dépatouiller » des difficultés. Apprenez-lui à le faire, ne le faites pas à sa place.

Définissez les limites dès l’entrée au collège

Proposez-lui des règles claires sur les domaines nouveaux, tels que l’accès aux réseaux sociaux (voir l’article « Acheter son premier téléphone portable à votre enfant, les réponses » ), l’accès à l’alcool et à la drogue.

Quand mon fils aîné est entré au collège, des personnes de son âge rejoignaient les « grands de 3e » pour fumer dans les toilettes. Nous en avons longuement discuté ensemble.

Ne sur-réagissez pas aux comportements de votre enfant

Si votre enfant a un comportement qui ne vous convient pas, il y a une raison à cela. Profitez-en pour communiquer avec lui et l’informer sur ce qu’il peut se passer à l’extérieur comme à l’intérieur de chez vous (voir l’article « Comment réagir face aux émotions extrêmes de votre adolescent ?«  ).

Focalisez-vous sur la méthode, pas sur le résultat

jogger-soleilVous avez peut-être l’habitude de mesurer les progrès de votre enfant à l’aide de ses notes ou « résultats scolaires » . Cependant, vous pouvez porter votre attention sur ce qui le bloque ou le met en difficulté, et remarquer ses efforts et ses réactions quand il ne s’en sort pas. La maitrise d’un apprentissage procure une grande satisfaction, mais demande du temps et de la persévérance. Tout comme votre enfant, vous devez l’accepter.

Soyez tolérant envers vous-même et votre enfant

Pour lui comme pour vous, c’est une situation nouvelle. Tout comme lui, vous allez apprendre de vos erreurs. Soyez indulgents envers lui, mais aussi envers vous-mêmes.

Comment avez-vous vécu l’entrée au collège de votre pré-adolescent ?
N’hésitez pas à partager dans les commentaires.

Crédits photographiques : Kris White, Peggy et Marco Lachmann-Anke, Skeeze.

Partages

Pin It on Pinterest

Partages
%d blogueurs aiment cette page :