Entrée au collège de votre préadolescent | 6 astuces pour bien la gérer

Crédits photo : Kris White

Je suis pas­sée par là. Nous y pas­se­rons tous pour la plu­part d’entre nous : l’entrée au col­lège de notre cher bam­bin, qui mesure quand même 1m60 et se chausse en poin­ture 42. Votre enfant va devoir gérer un grand chan­ge­ment.
Vous consta­te­rez une modi­fi­ca­tion dans son com­por­te­ment : la fluc­tua­tion.

Votre ado­les­cent va oscil­ler entre :

  • une forte demande d’in­dé­pen­dance “C’est bon, pas la peine de m’a­me­ner” et une atti­tude très dépen­danteJe suis en retard tu peux m’a­me­ner ?” ,
  • une grande com­pé­tence et des atti­tudes pué­riles,
  • le rai­son­nable et l’irra­tion­nel,
  • le désa­gréable et l’ado­rable.

Son monde inté­rieur est en pleine réor­ga­ni­sa­tion, et cela va prendre du temps à se mettre en place.

Lui offrir votre aide

Votre enfant a besoin de votre aide sur son che­min vers l’in­dé­pen­dance. Il doit faire face à de nou­velles attentes. Appre­nez-lui à faire les choses tout seul, et à appré­cier son auto­no­mie.

Comprendre qu’il ne s’agit pas de vous

Les choses n’i­ront pas tou­jours “comme sur des rou­lettes”.

Il vous sera alors dif­fi­cile de ne pas prendre à votre compte son anxié­té, son angoisse, sa colère ou sa dou­leur. Mais gran­dir et acqué­rir une confiance en soi passe par apprendre à se “dépa­touiller” des dif­fi­cul­tés. Appre­nez-lui à le faire, ne le faites pas à sa place.

Définissez les limites dès l’entrée au collège

Pro­po­sez-lui des règles claires sur les domaines nou­veaux, tels que l’ac­cès aux réseaux sociaux (voir l’ar­ticle “Ache­ter son pre­mier télé­phone por­table à votre enfant, les réponses”), l’ac­cès à l’alcool et à la drogue.

Quand mon fils aîné est entré au col­lège, des per­sonnes de son âge rejoi­gnaient les “grands de 3ème” pour fumer dans les toi­lettes. Nous en avons lon­gue­ment dis­cu­té ensemble.

Ne sur-réagissez pas aux comportements de votre enfant

Si votre enfant a un com­por­te­ment qui ne vous convient pas, il y a une rai­son à cela. Pro­fi­tez-en pour com­mu­ni­quer avec lui et l’in­for­mer sur ce qu’il peut se pas­ser à l’ex­té­rieur comme à l’in­té­rieur de chez vous (voir l’ar­ticle “Com­ment réagir face aux émo­tions extrêmes de votre ado­les­cent ?).

Focalisez-vous sur la méthode, pas sur le résultat

Vous avez peut-être l’ha­bi­tude de mesu­rer les pro­grès de votre enfant à l’aide de ses notes ou “résul­tats sco­laires”. Cepen­dant, vous pou­vez por­ter votre atten­tion sur ce qui le bloque ou le met en dif­fi­cul­té, et remar­quer ses efforts et ses réac­tions quand il ne s’en sort pas. La mai­trise d’un appren­tis­sage pro­cure une grande satis­fac­tion, mais demande du temps et de la per­sé­vé­rance. Tout comme votre enfant, vous devez l’ac­cep­ter.

Soyez tolérant envers vous-même et votre enfant

Pour lui comme pour vous, c’est une situa­tion nou­velle. Tout comme lui, vous allez apprendre de vos erreurs. Soyez indul­gents envers lui, mais aus­si envers vous-mêmes.

Com­ment avez-vous vécu l’entrée au col­lège de votre pré-ado­les­cent ?
N’hé­si­tez pas à par­ta­ger dans les commentaires.

Bienvenue sur Adolescence Positive !

Photo de Carole Levy

Vous êtes parent, édu­ca­teur ou ani­ma­teur. Vous vous inté­res­sez par­ti­cu­liè­re­ment à la période de l’a­do­les­cence… Vous êtes au bon endroit !

Je m’ap­pelle Carole Levy et je par­tage avec vous mes appren­tis­sages, mes expé­riences et mes connais­sances.

Pour savoir pour­quoi et com­ment, je vous l’ex­plique dans “A pro­pos.”

Articles qui questionnent

2 Commentaires 

  1. Maïlys

    Mer­ci Carole, encore un article pertinent 😉
    Pas encore le col­lège pour mon fils, mais grâce à ton blog je m’y pré­pare doucement !

    Répondre
    • Carole Levy

      Mer­ci Maïlys.

      Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest