fbpx

Cette semaine, j’ai le plaisir d’accueillir un « invité » de marque, Joseph Nguyen, qui a su me convaincre des 5 bienfaits (et plus) des jeux vidéo, moi qui ne suis pas vraiment « fan » de jeux vidéo, avec son blog spécialisé dans le développement par les jeux vidéo : « Centres d’intérêt : jeux vidéo »

Pour lui, des jeux dont l’apparence est trompeusement simple voire superficielle, cachent de véritables trésors capables de changer la vie.

A partir de la ligne qui suit, c’est Joseph qui dit « Je »

Je suis un grand amateur de jeux vidéo et aujourd’hui, je peux vous dire que les jeux vidéo forment mon atout le plus précieux tellement j’ai appris des concepts utiles à l’entrepreneuriat via cette activité.
Je suis d’ailleurs sur le point de rejoindre une entreprise très jeune qui compte actuellement une personne.

De plus en plus d’enfants ou d’adolescents jouent aux jeux vidéo. Je pense qu’il est important de mieux connaître cette activité qui est de plus en plus présente dans nos vies.
Dans cet article, je vais vous présenter 5 bienfaits des jeux vidéo qui vont permettre à votre adolescent de se construire mais aussi d‘apprendre plus efficacement.

Le jeu vidéo est une activité « active » du fait de son interactivité

Le jeu vidéo, bien qu’il nécessite un écran, ne rend pas votre adolescent passif. En effet, rien ne se passera s’il ne prend pas sa manette ou sa console portable pour exécuter des actions.

Durant sa partie, votre adolescent sera stimulé, attentif, concentré et surtout, il sera motivé. Il se placera en fait dans une position d’ouverture, prêt à relever des défis mais aussi à apprendre.

Le jeu vidéo a donc une facilité intrinsèque à transmettre des informations, des enseignements. Apprendre grâce aux jeux vidéo est bien plus agréable.

Le jeu vidéo permet d’apprendre facilement et énormément par le côté concret qu’il apporte

La remarque qui revient très souvent quand on demande aux élèves ce qu’ils reprochent à l’école, est que les concepts qu’ils apprennent sont pour eux extrêmement abstraits. Du moins, ils ont le sentiment que rien n’est concret.
Vous seriez surpris de voir comment les jeux vidéo peuvent vous enseigner des concepts de la manière la plus naturelle qui soit. Cette façon d’apprendre, nous la connaissons tous, consiste à apprendre d’abord par le concret puis de conceptualiser ce que nous avons appris, soit exactement le chemin inverse que nous utilisons à l’école.

Votre adolescent est-il pilote de voiture de course ? J’en doute… Proposez-lui un jeu de courses : les concepts tels que l’adhérence, l’accélération, le dérapage, la vitesse, la direction, la maniabilité, l’inertie, viendront à lui naturellement, car il verra sur son écran que sa voiture glisse sur la route par temps de pluie et saura ce qu’est l’adhérence.
Il verra que la voiture qui a beaucoup d’accélération lui permet de dépasser ses adversaires en ligne droite, etc.

Le jeu vidéo permet de se connaître, de se construire par le plaisir

L’adolescence correspond à une phase de notre vie où l’on se cherche. Faire plaisir aux parents est de moins en moins important et nous essayons tant bien que mal de trouver ce qui NOUS fait plaisir. Les activités extra-scolaires sont souvent décidées par les parents et parfois on se rend compte qu’on n’y trouve plus autant de plaisir qu’avant.

Les jeux vidéo permettent à votre adolescent de savoir ce qu’il aime. Les styles sont suffisamment variés aujourd’hui pour mettre en valeur les différentes facettes de sa personnalité, voire qu’il en découvre d’autres qu’il n’avait jamais exploitées jusque-là.

Sans vouloir entrer dans la polémique, les jeux de combat (si on laisse de côté le caractère violent) reposent énormément sur les réflexes, sur l’anticipation, sur la stratégie, etc.
J’ai choisi cet exemple car l’apprentissage se fait absolument sur tous les types de jeux, même les jeux violents.

Le jeu vidéo permet de prendre confiance en soi, de comprendre que tous les grands projets commencent par un premier essai très maladroit

Le jeu vidéo repose sur la mécanique suivante :

  • Au départ, notre niveau est très bas (ma façon polie de dire que nous sommes mauvais).
  • A force de jouer, notre niveau va augmenter.

Parfois, cela demandera plusieurs essais pour surmonter un obstacle, parfois, nous aurons besoin d’une aide extérieure pour nous expliquer comment faire.
Mais l’issue est toujours la même, nous surmontons les obstacles jusqu’à atteindre le dénouement.

Je pense que vous connaissez tous la citation de Lao-Tseu :

Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas.

C’est une chose de le savoir, c’est une chose de connaître la citation, mais c’est un tout autre monde de la vivre, même si cette expérience se fait à travers le jeu vidéo.

Une activité extrêmement sociale

Quand vous échangez avec quelqu’un sur une activité, le tennis par exemple, vous parlez souvent de vos difficultés et des siennes. Vous échangez alors des astuces, vous parlez de vos expériences.

Quand vous parlez d’un livre avec quelqu’un qui l’a aussi lu, vous allez échanger vos passages préférés, ce que vous avez retenu, comment le livre vous a aidé, diverti, etc. Vous allez ensuite parler d’autres livres qui vous ont plu.

Le jeu vidéo contient à la fois des difficultés et une histoire. Vous comprenez donc assez facilement à quel point il est facile de vous connecter avec d’autres joueurs afin de partager vos astuces, expériences et jeux vidéo.

Conclusion

Attention !
Pour que les jeux vidéo révèlent leurs bienfaits, vous devez respecter une règle : ne pas répéter sans cesse que les jeux vidéo sont une perte de temps.

Je discute avec de nombreux joueurs.
Ceux qui pensent que les jeux vidéo ne leur ont rien appris ont entendu sans cesse que « les jeux vidéo étaient inutiles » .
Ils ont alors développé un rejet systématique de tout ce qu’ils apprennent dans les jeux vidéo.
C’est seulement après avoir pointé du doigt ce qu’ils apprennent exactement qu’ils en prennent conscience.

Toutefois je ne me fais pas de soucis…
Si vous appliquez les conseils des « deuxième et troisième leviers » pour améliorer vos relations avec votre adolescent (que vous pouvez trouver dans le guide gratuit disponible sur ce blog), vous ne tomberez pas dans ce piège.

J’aime particulièrement cette phrase :

« Un adolescent responsable n’est pas un adolescent parfait, car il commettra des erreurs. Qui n’en commet pas, à part celui qui n’essaye jamais ? » .

Je vous invite à partager dans les commentaires ci-dessous comment sont « vécus » les jeux vidéo chez vous, et les bienfaits que votre adolescent en retient.

Article écrit par Joseph Nguyen du blog « Centres d’intérêt : jeux vidéo« .

Crédits photographiques : Robert Patton.

Partages

Pin It on Pinterest

Partages
%d blogueurs aiment cette page :