fbpx

Votre enfant a grandi. Il est en plein dans les années collège, et vous peinez à le reconnaître.
Voici dix situations clés pour lesquelles je vous suggère des réactions réflexes à éviter et des réactions à tenter d’adopter.

Chambre d’ado, territoire réservé

Votre adolescent commence à prendre de la distance avec vous quand il se trouve à la maison.

  • Réactions réflexes à éviter : penser que derrière la porte fermée de sa chambre, il prépare un « mauvais coup » .
  • Réactions conseillées : garantir à votre ado son espace privé en émettant clairement vos attentes, par exemple vous rejoindre pour le dîner, aider à poser le couvert, débarrasser la table, rester poli, etc.

Téléphone portable greffé

Tout ce que souhaite votre adolescent, c’est se connecter à ses amis.

Sommeil perturbé

A l’adolescence, le rythme de sommeil de votre enfant subit des changements.

Emotions et hormones

A l’adolescence, le cerveau régit de manière plus intense aux émotions. Les hormones sont à tort souvent incriminées.

Crise des devoirs de dernière minute

Au collège, votre enfant doit gérer des devoirs sur plusieurs jours, parfois plusieurs semaines  : fiche de lecture d’un livre de trois cents pages, exposé en binôme, etc. Même si à l’école primaire, les enseignants préparent votre enfant à le faire, il n’y arrive pas forcément encore très bien.

  • Réactions réflexes à éviter : lui rabâcher qu’il s’organise mal  : « Tu t’y prends comme un pied comme d’habitude » .
  • Réactions conseillées : apprendre à votre ado à gérer son calendrier, en lui proposant des étapes « à vérifier » régulièrement.

Frères ennemis

Votre adolescent fait partie d’un réseau de connaissances parfois complexe, soufflant le chaud et le froid. Un jour on est amis, le lendemain on est « les pires ennemis » .

  • Réactions réflexes à éviter : implorer votre adolescent d’éviter à tout prix ses camarades blessants.
  • Réactions conseillées : aider votre enfant à réfléchir à une stratégie pour établir une distance raisonnable et respectueuse vis-à-vis de ces personnes.

Découragement scolaire

Les devoirs sont plus difficiles, les professeurs sont plus exigeants. Votre adolescent prend de plus en plus conscience des compétences et talents de ses camarades, et vous déclare régulièrement « Je suis nul » .

  • Réactions réflexes à éviter : sauvegarder l’estime de soi de votre adolescent en lui disant  : « C’est bon, moi aussi j’étais mauvais en sciences physiques à ton âge » ou « Peut-être que ton ami est meilleur que toi en mathématiques, mais tu es brillant dans d’autres matières » .
  • Réactions conseillées : rappeler à votre adolescent que le cerveau est comme un muscle  : l’effort le fait grandir.

Récrimination envers le collège

Par rapport à l’école élémentaire, votre enfant a moins de temps libre au collège, et s’en plaint.

  • Réactions réflexes à éviter : supposer que votre adolescent ne peut pas supporter les contraintes liées au collège.
  • Réactions conseillées : aider votre adolescent à faire face à ses frustrations et étant à son écoute quand il ne trouve pas de solution facile.

Romances

Le collège est le royaume des ragots et de « qui aime qui » . Même si votre adolescent ne s’intéresse pas à cela, il peut être pris dans la boucle. Il appréhende alors de ne pas être apprécié ou d’être mis à l’écart.

  • Réactions réflexes à éviter : changer de sujet de conversation quand votre adolescent aborde le sujet, ou lui dire qu’il est « trop jeune pour ce genre de choses » .
  • Réactions conseillées : partager vos valeurs sur la manière dont votre adolescent devrait être traité, sur la manière dont il doit traiter les autres quand une « romance » est en cours, ou quand une personne est « mise à l’écart » .

Nouvelle manière de réfléchir

Au collège, votre adolescent passe d’une appréhension concrète des choses à un raisonnement dans l’abstrait. Cela veut dire qu’il peut maintenant comprendre des concepts théoriques, réfléchir sur ses propres pensées, et tirer des conclusions sur les motivations des autres.

  • Réactions réflexes à éviter : vous hérisser quand votre adolescent vous pose des questions sur tout, sur des sujets tabous, ou sur des sujets que vous ne « maîtrisez pas » .
  • Réactions conseillées : apprécier les nouveaux points de vue que votre adolescent partage avec vous, pour en tirer des enseignements.

Et vous, quel est votre expérience des « années collège » de votre enfant ?

Je vous invite à partager dans les commentaires ci-dessous la plus grande difficulté … que vous avez réussi à surmonter  😉 .

Crédits photographiques  : Public Domain Pictures.

Partages

Pin It on Pinterest

Partages
%d blogueurs aiment cette page :