Le problème dont je souhaite vous parler aujourd’hui, que vous avez peut-être rencontré, a été posé par un  lecteur.

Il s’agit d’une situation particulière de parents face à leur ado.
Votre conjoint ne vous soutient pas quand votre ado vous insulte.

Le parent insulté ressent des émotions très fortes : de la colère tout d’abord d’avoir été insulté, de l’amertume, et un sentiment d’abandon de la part de son conjoint qui n’a pas pris position.

Se faire insulter par son enfant, par son ado, est quelque chose de très difficile …
Nous allons voir deux aspects :

Faire redescendre la pression

La colère, l’amertume, le sentiment d’abandon ressentis sont des émotions très fortes, donc la priorité est de laisser redescendre la pression, pour pouvoir se remettre de cette émotion difficile.

Pour apprendre à gérer les émotions extrêmes de votre ado, voir cet article.

Ensuite, je pense qu’il est important de faire la différence entre deux problématiques qui sont :

  • Première problématique : l’insulte de la part de votre enfant, de votre ado.
  • Deuxième problématique : le manque de soutien de la part de votre conjoint.

Le problème : « Mon ado m’a insulté »

D’abord, lui dire :

« Je n’apprécie pas tu me parles  comme ça, je préfère m’isoler quelque minutes ».
Donc, laissez retomber la pression.

Ensuite, reconnaître que cette situation est dure pour vous, afin de l’accepter, et de pouvoir y faire face de manière sereine.

Aussi, à l’adolescence, l’insulte peut être comme un point d’exclamation !
Votre ado vous fait part que pour lui aussi, la situation est difficile, et qu’il n’arrive pas exprimer ses émotions sans violence.

Enfin, une fois la colère passée, demandez à votre ado de réfléchir ensemble à une manière différente de gérer la situation.
Votre ado dira que pour lui, tout est OK, c’est vous le problème.
N’hésitez pas alors à lui dire que pour vous, c’est un besoin, de ne pas avoir à faire face à ce genre de situation, de nouveau.

Ceci est un bref résumé de mon article sur « Votre ado vous insulte : comment gérer ? ».

Le problème : « Mon conjoint ne me soutient pas »

Nous voici maintenant devant la deuxième problématique, à savoir, votre ado vous insulte, et votre conjoint ne vous soutient pas.  Pire, il soutient votre ado ...

La première chose est de ne pas réagir à chaud.
Il faut trouver un moment, une fois les émotions intenses redescendues, pour en parler seul à seul avec votre conjoint.

Pour pouvoir parler seul à seul et de manière bénéfique avec votre conjoint,  certaines conditions sont nécessaires, à savoir :

  • Première condition : être tous les deux calmes, ne pas être énervés l’un contre l’autre, ou contre toute autre chose, ou un évènement extérieur.
  • Deuxième condition : ne pas avoir d’urgences à gérer : des urgences matérielles, comme préparer le repas, ou individuelles : cours de gym, aller chercher le petit dernier à son cours de judo, etc.
  • Troisième condition : éloigner les téléphones portables le temps de votre discussion. Vous devez utiliser ce temps pour vous, et pour discuter de votre problématique.
  • Quatrième condition : utiliser le « Je » plutôt que le « Tu ».
    Par exemple, plutôt que de dire « Tu ne m’as pas soutenu, tu ne me soutiens jamais », plutôt dire : « Je ne me suis pas senti soutenu quand notre enfant m’a insulté, je me suis senti blessé quand tu n’as pas réagi pour me soutenir ».
  • Cinquième condition : laissez votre conjoint s’exprimer sur ce qu’il a à dire. Vous pouvez parfois être surpris de ce qu’il pourrait vous révéler à ce moment-là, s’il se sent en confiance par rapport à la possibilité de discuter avec vous.
    Par exemple il peut vous dire :
    « Mais je ne t’ai pas soutenu parce que tu passes ton temps à lui faire des reproches, et ça, je ne le supporte pas. Je pense qu’il y a d’autres manières de lui demander certaines choses ».
    Cela peut être une porte ouverte pour un accord pour modifier ensemble tous les deux, ce qui paraît ne pas fonctionner, pour être à l’écoute de ce que l’autre a à dire.
  • Sixième condition : il vous faut terminer sur un accord entre vous et votre conjoint pour modifier ensemble ce qui paraît ne pas fonctionner dans le quotidien familial.

En conclusion, si vous n’arrivez pas à appliquer ces astuces, ne vous inquiétez pas. Parfois, il faut du temps pour modifier ses schémas de comportements. Il ne faut pas vous décourager.

Cependant, si vous n’arrivez vraiment pas à gérer des situations conflictuelles, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel, qui vous soutiendra pour comprendre comment changer vos habitudes, et ainsi restaurer une ambiance familiale plus sereine.

J’espère que cette vidéo vous a aidé.

N’hésitez pas à liker et à vous abonner et à bientôt sur la chaîne et le blog adolescence positive.

Partages

Pin It on Pinterest

Partages