Nous avons une certaine idée de l’éducation, et tenir ses résolutions avec nos ados nous tient à coeur.
Cet article te propose huit clés pour t’aider à y arriver.

Cet article est ma participation à l’événement inter-blogueurs « Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions  » , proposé par Olivier Roland, du blog Devenez meilleur. J’apprécie beaucoup ce blog dédié au développement personnel, et en particulier cet article : « Comment arrêter de se plaindre  » . Si tu souhaites voter pour mon article, tu n’as qu’à cliquer ici.

Nos enfants grandissent et deviennent ados, puis adultes. C’est dans l’ordre des choses.
La bonne nouvelle, c’est qu’au fil du temps, nous grandissons avec eux, car ils nous montrent sans forcément s’en rendre compte, de nouveaux chemins de pensée.

GRATITUDE ...
Parfois dans la douleur, parfois dans la joie. Mais n’est-ce pas cela tout simplement, LA VIE ?

Loin de moi l’idée de tout accepter de la part de mes ados … Tout comme toi, qui lis cet article, j’expérimente au quotidien avec eux des situations nouvelles et inconfortables, et je cherche des solutions qui fonctionnent pour notre famille, et surtout, comment m’y tenir.
Car au fur et à mesure que le temps passe, je me demande comment j’arrive à m’organiser, entre les enfants, la famille, les tâches inéluctables, le travail, etc.
Si la fin de l’année est une période propice à la définition de « bonnes résolutions  » , je reste persuadée que celles-ci peuvent être prises tout au long de l’année, et tenues.
Car chaque instant est une prise de décision.
Voici en huit clés comment t’y prendre toi aussi.

Se définir

Tu es un parent, un éducateur. Tu as vécu de nombreuses expériences, qui font de toi ce que tu es, ici et maintenant. Ta relation avec ton ado est un mélange de deux dimensions : l’attachement et le contrôle.
L’attachement est un lien émotionnel puissant. Ce lien peut aller de l’affection, induit par notre capacité à capter les besoins de notre enfant, à les accepter, et à y répondre de manière adéquate, jusqu’à son opposé : l’hostilité.
Le contrôle est le rôle actif à tenir en tant que parent, pour assurer la socialisation de son enfant. Il s’équilibre autour des attentes, des exigences des parents, et des consignes mises en place au sein de la famille.

Se positionner tout en se séparant

Te positionner dans ton style éducatif parental pourra te permettre tout d’abord de faire un état des lieux, puis de définir ce vers quoi tu souhaites évoluer.
Ton style parental, tes valeurs, tes exigences, tes attentes te définissent. Tu souhaites transmettre tes valeurs à ton enfant, mais ton ado n’est pas toi, et inversement.
Et c’est merveilleux !

Passer à l’action avec modération

Après avoir visualisé ce que tu es, tu passes à l’action, et tu te rappelles à chaque instant pourquoi tu agis et vers quel objectif tu te diriges.
Quel que soit ton style éducatif parental, un seul parti pris est de mise : la modération.

Prendre en compte l’âge de son ado

Ton ado n’a pas les mêmes besoins au fil du temps. S’il entre au collège, son quotidien est très différent d’un lycéen ou d’un étudiant.
Sa  personnalité aussi évolue au fil des ans et des rencontres. Il est indispensable d’en tenir compte, même si tu trouves que « C’était mieux avant  » .
Plus tu échangeras avec lui, soit de manière informelle, soit lors de véritables temps d’échange programmés, plus tu pourras prendre en compte au quotidien la personnalité qu’il est en train de se construire.

Communiquer de manière authentique

Communiquer c’est bien, bien communiquer c’est mieux.
Faire part à ton ado de tes sentiments, de tes expériences, de tes remises en question qui ont fait de toi le parent que tu es, te rendra plus accessible à ses yeux.
On ne parle que trop de la valeur de l’exemple … Chercher à tout prix à avoir le dernier mot n’est pas forcément constructif, et ton ado peut aussi l’apprendre grâce à toi.

Faire confiance et responsabiliser son ado

C’est pourtant si simple à mettre en oeuvre. Il suffit parfois de se contenter de ne pas intervenir, en surmontant ses angoisses et ses craintes qu’il n’y arrive pas.
Faire confiance à ton ado lui permettra de prendre confiance en lui-même, et de mériter ainsi ta confiance … Un véritable cercle vertueux !
En proposant à ton ado de chercher ensemble des solutions, cela te permettra d’écouter son point de vue, qui pourra être différent du tien, de lui expliquer ta manière de voir les choses, et de trouver ensemble comment surmonter vos difficultés, en passant des « accords  » .
De cette manière, ton ado apprendra que ses actions ont des incidences sur sa vie et celle des autres, et cela lui apprendra à reconnaître et accepter les conséquences de ses choix.

Pardonner et se pardonner soi-même

La période de l’adolescence est riche en émotions, aussi bien pour ton enfant que pour toi-même. Il peut t’arriver de regretter ce que tu viens de lui dire, mais tu ne sais pas comment revenir en arrière. Et lui non plus.
S’excuser simplement permet de remettre les compteurs à zéro sur l’échelle de l’animosité :
« Je suis désolé d’avoir dit cela, je ne le pensais pas, j’étais juste très en colère. Je regrette de t’avoir blessé.  »

Par cette attitude, ton ado apprendra ainsi à demander pardon.
Ne te juge pas aussi sévèrement que la société semble vouloir le faire : « Je suis un mauvais parent  » .
Tu n’es pas un mauvais parent parce que tu as fait à un moment de ta vie, un « mauvais choix  » ou prononcé une « mauvaise parole  » .
Sache aussi te pardonner toi-même car ton enfant est lui aussi souvent plongé dans les affres de la culpabilité.

Rire et utiliser l’humour

En multipliant les moments de rire avec ton ado, tout le monde se sentira mieux.
Alors fais-le !
Saisis toutes les opportunités pour rire et utilise l’humour pour désamorcer des situations conflictuelles.

Je vois que tu es arrivé à la fin de cet article, c’est donc qu’il t’a plu. J’en suis ravie ! Tu peux soit le partager, soit voter pour ma participation à cet évènement inter-blogueurs en cliquant ici, je t’en remercie 🙂

Crédits photographiques : Ryan Mc Guire.

Partages

Pin It on Pinterest

Partages
%d blogueurs aiment cette page :