fbpx

Quand Anne Siret m’a contactée via mon blog il y a de cela plus de trois ans, nous avons vite compris toutes les deux que nos approches de la parentalité, en particulier avec les adolescents, étaient en accord. Elle m’a rapidement parlé de psychologie énergétique en général, et d’EFT en particulier. Même si je comprenais le message qu’elle voulait me faire passer, notamment grâce à l’approche neuroscientifique, je suis longtemps restée persuadée que l’EFT n’était pas fait pour moi.

Et pourtant …
Je suis à l’heure actuelle le parfait exemple du non-initié récalcitrant, qui a constaté les effets bénéfiques de cette technique grâce au Challenge EFT 21 jours.
J’avais déjà visionné quelques conférences sur l’EFT sur Internet, et j’avais aussi suivi des stages en présentiel ces derniers mois. J’avais constaté que cela me détendait, mais je n’avais pas encore eu ce « déclic ».
Heureusement que ce déclic a eu lieu !

L’EFT, qu’est-ce que c’est ?

EFT signifie « Emotionnal Freedom Techniques ». Il s’agit d’un ensemble de techniques de libération émotionnelle, qui intègre l’utilisation du système énergétique de la médecine chinoise aux pratiques et conceptions de la psychologie occidentale. Basée sur une découverte fondamentale faite par le Dr Roger Callahan, l’EFT a été mise au point dans les années 90 par Gary Craig, un ingénieur américain de l’université de Stanford aux USA. Cette technique, utilisant le corps et l’esprit, nous permet de nous libérer d’évènements perturbants de notre existence.

Pour avoir une vue d’ensemble, voici l’idée à l’origine de l’EFT :
« La cause de toutes les émotions négatives est une perturbation du système énergétique corporel ».
Et le principe de base de l’EFT :
« Pensez consciemment à votre problème tout en tapotant une série de points à la surface de votre corps ».

L’EFT au quotidien

Comme chacun d’entre vous, la vie m’apporte ses joies et ses difficultés. J’avais l’impression que c’était surtout des difficultés, impossible à surmonter sans une anxiété et une colère démesurées. Cela ne facilitait pas mes relations familiales. Ce déclic, je l’ai eu grâce au Challenge EFT 21 jours.
Et maintenant, je constate tous les soirs en me couchant, que j’ai surmonté des « crises » dans la journée, sans que cela ne tourne au drame, ce qui arrivait auparavant beaucoup trop souvent …
Comment l’expliquer sans trop rentrer dans des détails personnels ?
Quand une situation me paraît émotionnellement insurmontable, je me dis que si je n’y arrive pas, je pourrais trouver quelques minutes pour m’isoler et pratiquer une ronde d’EFT.
Avec l’EFT, je permets à mes émotions indésirables d’apparaître, d’être reconnues, et d’être replacées dans un contexte plus favorable à ma sérénité.

Par exemple, j’accepte de ne pas pouvoir aider mes deux ados quand ils sont en difficulté, et de ne pas m’en vouloir pour cela. Avant, j’avais tendance à chercher toutes les solutions possibles pour régler leurs problèmes. Je ne réalisais pas que je les empêchais de faire ce travail eux-mêmes, nécessaire pour qu’ils s’autonomisent.
Maintenant, je leur fais confiance et je le leur dis, et je leur dis aussi que je suis là s’ils ont besoin d’un soutien. Quand ils me disent qu’ils préfèrent s’en occuper seuls, cela ne me rend pas malade … ou alors pas très longtemps.

Et ceci n’est qu’un exemple de ce que ce Challenge EFT 21 jours a fait pour moi.
Ce challenge m’a surtout appris à vivre au jour le jour, dans l’instant présent, et à commencer à m’accepter et à m’aimer profondément et complètement. Cela me paraissait très « cliché » il y a moins d’un mois. Maintenant j’assume d’écrire et de dire ces mots, ce que je croyais impossible.

En écrivant ces lignes, je me rends compte du bonheur que j’ai à portée de mains, ou plutôt à portée de doigts.
J’espère que ce Challenge EFT 21 jours pourra bénéficier à beaucoup d’entre nous une vie plus apaisée, et t’aidera à surmonter les injonctions incessantes que la société véhicule.

Pour en savoir plus, c’est simple : c’est ici.

Je te rappelle que ce que je viens de te décrire n’est pas une injonction, mais une proposition. Et si cela ne fonctionne pas pour toi, ou si la méditation pleine conscience par exemple t’apporte déjà ce qu’il te faut, c’est OK …

Crédits photographiques : Anne Siret.

Partages

Pin It on Pinterest

Partages