fbpx

Si vous voulez vous détendre et ne pas vous poser de questions, vous pouvez lire le dernier best-seller à la mode.

Si vous avez envie de « saisir » l’état d’esprit d’une adolescente de quinze ans en grande difficulté, ses questionnements, et son cheminement pour s’en sortir, lisez plutôt :

« Au delà des tours » d’Anaïs W.

Debbie est une ado de 15 ans

Quand j’ai rencontré Debbie, une ado de 15 ans héroïne de ce roman, je me suis dit : « Mais que vient-elle faire dans cette galère ?  » . Elle vit à « Palias » une cité proche de Paris. Vous apprendrez pourquoi au fur et à mesure de son récit.

J’ai lu ce livre en trois soirées. Il n’est pourtant pas facile à lire … Ne cliquez pas ailleurs ! Je m’explique…

Si comme moi, vos enfants sont des adolescents de l’âge de Debbie, cela va vous remuer. Mais pas seulement pour cette raison. Vous vous sentirez proche d’elle. Elle vous rappellera certaines de vos mauvaises expériences, ou « very bad trips  » . Vous saurez ce que Debbie pense, ce qu’elle ressent, et pourquoi elle se fait autant de mal.

C’est pourtant une chic fille, mais sa vie part en lambeaux.

Mon analyse sur les relations parents-adolescents

Sans vous dévoiler tous les dessous de l’intrigue, Je ne résiste pas à vous livrer un « aperçu  » de ce livre, de mon point de vue de blogueuse ; à savoir ce qu’il apporte à l‘amélioration des relations parents –adolescents.

J’ai regroupé mes remarques en quatre catégories :

  • Les reproches de l’adolescente envers ses parents et sa famille.
  • Les reproches de l’adolescente envers elle-même.
  • Les sentiments de l’adolescente.
  • Les décisions importantes, négatives et positives, de l’adolescente.

Reproches de l’adolescente envers ses parents et sa famille

  • Ses parents l’ont surprotégée dans sa prime jeunesse.
  • Les tensions entre son père et son frère ont semé la zizanie dans le couple parental, ce qui a affaibli la crédibilité de leur autorité.
  • Debbie ne comprend pas le mépris et la violence de son père.
  • Son père l’a tenue pour responsable des évènements dramatiques survenus dans la famille, l’a ignorée, repoussée, comme une menace pour son couple.
  • Au lieu de répondre à sa souffrance, sa mère l’ignore et se rend complice de l’indifférence paternelle.
  • Ses doutes et sa culpabilité grandissent, comblant ainsi le vide laissé par ses parents, en renforçant son sentiment d’insécurité.
  • Les agressions que Debbie a subies de la part de sa famille étaient gratuites ; elle n’a pas mérité cela.
  • Debbie est devenue amère car elle n’a jamais accepté que ses parents ne fassent pas attention à elle. Ses parents ont créé un « monstre  » en la laissant livrée à elle-même.

Les reproches de l’adolescente envers elle-même

  • Debbie se sent coupable de ne pas avoir réagi de la « bonne manière  » face à un événement dramatique.
  • Elle est devenue amère, elle n’a pas eu les « bonnes réactions » quand ses parents n’ont plus fait attention à elle.
  • Elle se sait passive devant le « massacre de sa vie » . Son désespoir et ses idées noires lui inspirent de la haine.
  • Debbie voudrait être « normale » , au lieu d’être une fille respectée par la force.

Les sentiments de l’adolescente

  • Debbie se perçoit comme un « mur branlant » pouvant être dévasté.
  • Elle a l’impression que son état dépressif et « végétatif » ne la quittera jamais.
  • Elle se sent dans un état primitif de rage, de haine, de violence. Les mots sont bloqués quelque part, comme des pierres prêtes à la lapider.
  • Elle a peur de la violence de son père envers sa mère et s’enfonce dans l’amertume : « violence, alcool, chômage ne vont pas faire bon ménage » .
  • Elle ne considère ses parents que comme de simples géniteurs, mais ne supporterait pas qu’ils se séparent car elle n’aurait définitivement plus de famille.
  • Elle ne veux plus batailler et se retrouver seule face à ses démons. Elle a besoin de « vacances » et se dirige vers la facilité de l’oubli avec la drogue.
  • La drogue la renvoie avec violence à cette réalité cruelle qu’elle s’efforce de fuir depuis toujours : il n’y a plus rien pour elle.
  • Elle retarde le premier pas avec une appréhension folle.

Les décisions de l’adolescente

  • Debbie ne veut plus être fragile et manipulable (comme un enfant), pour ne plus souffrir. Elle préfère se recroqueviller pour ne pas se disloquer.
  • Elle décide de fuir la réalité autant que possible.
  • Elle voudrait lutter encore et encore, faire souffrir sa famille autant qu’elle a souffert, mais elle n’en a plus ni la force ni le courage.
  • Debbie veut prouver à son ami qu’elle est « quelqu’un de bien » .
  • Elle cherche à mettre des mots sur sa lâcheté, premier pas vers l’amélioration de sa situation.
  • Il faut qu’elle sorte la tête hors de l’eau, il lui faut de l’aide.
  • Debbie décide que sa souffrance ne doit pas être vaine. Elle doit remonter la pente, si ce n’est pour elle-même, au moins pour son ami.
  • Après tant de temps passé à ne plus croire en rien, elle accepte de se laisser guider.
  • Malgré son inquiétude, Debbie a envie de vaincre ses ténèbres.
  • Elle a envie de croire en son avenir, elle ose espérer que sa colère ne reviendra plus.

Mon avis sur « Au delà des tours »

Mes réserves

Le dénouement est peut-être un peu « rapide  » .

Les adultes sont très « absents » de l’intrigue. Les raisons du manque d’implication des adultes envers leurs adolescents sont fournies surtout de manière indirecte, par les adolescents eux-mêmes. Cela m’a un peu gênée au début de ma lecture.

Mon ressenti global est la quasi-absence de dialogues entre parents et adolescents. Mais c’est certainement ce que l’auteur a voulu transmettre sans le dire, tout en finesse.

Au final, nous ressentons « l’absence » en la vivant à travers les personnages.Ce n’est donc plus un « point faible » 😉

J’ai aimé

L’auteur rassemble et exprime de manière simple tout ce qui se passe dans la tête d’une adolescente de 15 ans.

Le style d’écriture est clair et authentique. J’aime beaucoup l’approche d’Anaïs W. Elle est de cette catégorie d’auteurs qui vous donnent l’impression de faire partie de vos proches.

Je pense que ce style est le résultat de sa volonté d’apporter de la valeur à ses lecteurs, de ne pas les laisser indifférents en leur livrant une partie d’elle-même, tout en les amenant à réfléchir.

L’auteur ne se contente pas de la problématique d’une seule adolescente. Elle aborde aussi les conflits des amis de Debbie, et leurs combats pour s’en sortir. Les adolescents de la cité de Palias gravitent dans un monde de violence, d’incompréhension, et d’abandon parental : « Je n’ai pas réussi à convaincre mes parents que je valais le coup. Cela n’a jamais été assez bien, assez rapide, assez pratique » .

L’auteur souligne également l’importance des pairs. Les adolescents doivent rester soudés pour relever la tête et s’empêcher les uns les autres de sombrer :  » Si tu ne relèves pas la tête, tu finiras comme moi » .

Ces adolescents sont des personnes fortes et aimantes, mais seules, dans un monde d’adultes qui ne les comprend pas, ou pas encore.

Un mot sur l’auteur Anaïs W.

Anaïs W. est une auteure indépendante passionnée par l’écriture depuis l’âge de douze ans. C’est pendant son adolescence particulièrement difficile que l’écriture est devenue une véritable soupape. Dans ses deux premiers romans « Au delà des tours  » et «  Débolis Héyavé » , elle dépeint l’univers violent et réaliste dans lequel l’adolescent se cherche et se découvre, en frôlant parfois les limites.

Conclusion sur « Au delà des tours » d’Anaïs W.

Je vous recommande donc chaudement la lecture de ce roman, qui met des mots sur les sentiments profonds d’une ado de 15 ans, SOS désespoir lié à son ressenti d’abandon parental.

L’implication forte d’une personne clé de son entourage, un adulte «  référant » , va lui permettre de reprendre confiance en elle, et de trouver la motivation pour remonter la pente :

 » Je l’écoute d’une oreille beaucoup plus attentive qu’à l’ordinaire, sûrement car j’ai envie de croire en ce qu’il me dit » .

Commander le livre « Au delà des tours »

Vous pouvez vous procurer « Au delà des tours  » par ces liens :

Au-dela des tours (Broché)


By (author):  Anais W.

Neuf: EUR 44,00 En stock
Used from: EUR 44,00 En stock
buy now

Crédits photographiques : Carole Yvel.

Partages

Pin It on Pinterest

Partages